Possibilités de remboursement

L’exercice de la psychomotricité en libéral est autorisé depuis 1988 mais les séances de psychomotricité ne sont pas remboursées par la sécurité sociale. Une demande de prise en charge exceptionnelle auprès de l’assurance maladie en cas de revenus financiers restreints peut toutefois être effectuée.

Il existe en tous cas différents moyens de se faire rembourser ses séances, cette liste n’est pas exhaustive, nous pouvons rechercher ensemble des solutions :

>> Auprès de l’assurance maladie :

Il faut effectuer une demande de prise en charge exceptionnelle. Au niveau local, les CPAM, par l’intermédiaire des prestations extralégales, peuvent aider les familles. Cette aide sociale est attribuée en fonction notamment de la pathologie du patient et des revenus familiaux. Un formulaire est à réclamer directement au guichet de votre centre de sécurité social, service sanitaire et sociale.

Un courrier attestant de l’impossibilité de soins ou de l’absence de places en CMP, peut s’avérer utile pour appuyer votre demande. Un dossier doit alors être constitué des différents comptes rendus médicaux et paramédicaux, scolaires, justificatifs de salaires…

>> Auprès des mutuelles :

  • De plus en plus de mutuelles remboursent les séances de psychomotricité.Le mode de remboursement est différent suivant les mutuelles (certaines prennent en charge 50 % des frais, d’autres 10 séances…).

A titre d’exemple, les mutuelles qui remboursent sont les suivantes: MGEN, Mutuelle intégrance (jusqu’à 400 euros par an), Audiens prévoyance, Mutuelle du Crédit agricole, APICIL, Pacifica (10 séances), Uneo, Air France (20 euros par séance), Mutuelle d’Airbus, Previnform, Gras Savoye, Renault…

Cette liste est non exhaustive. Renseignez-vous auprès de votre mutuelle. Le psychomotricien peut établir des factures ou devis de séances en vue d’un remboursement.

  • Lorsque votre mutuelle ne rembourse pas la psychomotricité :

Toutes les mutuelles ont une commission de recours amiable pour les dépassements d’honoraires, pour les auxiliaires 4 de la médecine comme pour les psychomotriciens.

Vous pouvez donc constituer un dossier de recours à adresser au service social ou à la commission des prestations sociales de votre mutuelle. Le dossier doit être constitué de: une lettre de demande d’aide exceptionnelle, la prescription médicale du bilan psychomoteur et/ou de séances de psychomotricité, le compte rendu du bilan psychomoteur, les factures acquittées, le devis des séances. Si le dossier est accepté, la mutuelle peut octroyer un forfait.

Auprès de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées):

Demande MDPH Metropole de Lyon :

https://www.grandlyon.com/services/maison-departementale-et-metropolitaine-des-personnes-handicapees.html

En cas de reconnaissance d’un handicap, la MDPH donne un financement par le biais de l’Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé (AEEH reversée par la CAF).

 

Pathologies reconnues en vue d’un remboursement des séances de psychomotricité : dyspraxie, dyslexie (avec diagnostic établi par une orthophoniste), dysgraphie, troubles des acquisitions des coordinations, retard psychomoteur, maladresse, troubles du comportement et de la relation à autrui , handicaps moteurs, psychiques et mentaux, trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité.

Dans tous les cas, un dossier doit être monté, avec les différents bilans de l’enfant (psychomoteur, orthophonique…) L’allocation reversée sera proportionnelle au degré de handicap reconnu.

>> Auprès des caisses de retraite et service du personnel de votre entreprise:

Ceux-ci peuvent participer avec des accords particuliers et modulables, renseignez-vous auprès d’eux directement.

>> Autres :

Vous pouvez vous renseigner auprès du CCAS de votre mairie si des aides peuvent vous être octroyées.

 Dans le cadre de la maladie d’Alzheimer renseignez vous auprès de la CPAM pour savoir si une aide peut-être possible.

La mise en lien avec certaines associations défendant les droits des personnes portant une pathologie (DYS, cancer, handicap…), avec des associations d’entraide sociale, avec les Maisons du Rhône peuvent également ouvrir des possibilités de remboursement.

Les tarifs des séances sont affichés au cabinet, pour plus de détails, contactez moi :

Nadjima BOUIMA  – Psychomotricienne
Tél: 06.50.53.55.16